„Maman Colonelle“

un film de Dieudo Hammadi

Honorine Munyole, âgée de 44 ans, est celle qu´on appelle « Maman Colonelle ». En tant que commandante, elle dirige une unité de police consacrée à la protection des femmes et des enfants ainsi qu´à la lutte contre la violence sexuelle. Elle sera mutée de l´est du Kongo à Kisangani au nord. Là bas l´attendent des problèmes insoupçonnés, résultants pour la plupart d´un passé non assumé.


Dieudo Hamadi: Lauréat du jury du Tagesspiegel (quotidien berlinois) et du jury œcuménique au forum du jeune film de la Berlinale 2017. Foto: Diana Juneck

Sur les places de marchés, Madame Colonelle intervient auprès des femmes de la région et les incitent à se révolter contre la violence. Elle leur demande de ne plus la subir mais de lui en faire part. Peu de temps après arrive dans son bureau un groupe de femmes.
Elles lui décrivent ce qu´il leur est arrivé pendant la guerre des six jours. Les femmes racontent des viols commis contre les femmes en présence de leur mari. Après cela elles furent contraintes d´assister à l´exécution de leurs maris et de leurs fils pendant que leurs filles furent déportées. Elles perdurent tout ce qu´elles possédaient et depuis lors elles étaient livrées à leur sort. Encore aujourd´hui elles sont complètement traumatisées. Madame Colonelle reprend leurs cas en tant que policière non seulement pour la première fois, mais elle essaye aussi de comprendre pourquoi ces femmes n´ont jamais eu le statut de victime. Elle dépasse le cadre professionnel, elle leur propose une aide pratique, un logement et la possibilité de pouvoir échanger leurs malheurs pour mieux pouvoir les surmonter.

Elle poursuit également les cas d´abus contre des mineurs. Elle a une caméra quand elle va dans un appartement où des cas d´exorcismes se présentent, car se sont souvent les enfants qui sont rendus responsable du malheur de leur famille.

Foto: Dieudo Hamadi © Cinédoc Films 2017

Honorine Munyole, la protagoniste de la documentation, ne se laisse pas dépasser par les événements. Elle essaye de résoudre les problèmes de façon directe et cherche des solutions. Madame Colonelle, elle-même mère de six enfants, dont trois adoptés, se bat pour la justice et trouve souvent des solutions non conventionnelles mais qui offre à chacune une nouvelle chance.

Foto: Dieudo Hamadi © Cinédoc Films 2017

Le cinéaste Dieudo Hamadi a vécu personnellement cette guerre de six jours. Le souvenir de cette époque ne l´a plus lâché depuis. Il avait déjà connu Honorine Munyole au cours de tournages précédents, par exemple pour le court métrage « Zero Tolerance ». « Madame Colonel » a été tourné de façon très directe et chronologique. Son point fort et d´avoir laissé la protagoniste parler par elle-même. Elle démontre à quel point une seule personne peut changer bien des choses. Malgré une violence omni présente, le film nous parle de l´espoir.

Traduit de l’allemand en français par Laura Cencetti-Kaschubat

Maman Colonelle
Production Christian Lelong, Kiripi Katembo Siku.
Société de Production Cinédoc Films (Annecy, France), Mutotu Productions (Kinshasa, Congo).
Régie Dieudo Hamadi. Caméra Dieudo Hamadi.
Cutter Anne Renardet.
Sound François Tariq Sardi, Dieudo Hamadi. Colour. 72 min. Lingala, Swahili, French.
Premiere 13 Fevrier 2017, Berlinale Forum Weltvertrieb Andana Films

Dieudo Hamadi
Films
2009: Zero Tolerance (16 min.) Ladies in Waiting (24 min., Episode in Congo in Four Acts, Berlinale Forum 2010)
2013: Atalaku (62 min.)
2014: National Diploma (90 min.)
2017: Maman Colonelle (72 min.)

Tags from the story
Written By
More from Rita Zobel